Ministère de la Culture et de la communication

19:59:35

mercredi 23 mai 2018

7c1ad3d7 twit yt_flat gplus
Imprimer

SIEL: Remise des prix aux lauréats de la 4è édition du Prix national de lecture

La cérémonie de remise du Prix national de lecture, dans sa 4è édition, a eu lieu samedi en marge du Salon International de l’Edition et du Livre qui se tient du 8 au 18 février à Casablanca.

Initié par le Réseau de lecture au Maroc, ce prix a été décerné, au niveau du primaire, à Malak Yaqouti de Fès (70 livres), Abderrahmane Teqi de Taroudant (64 livres) et Islam Hasban de Médiouna (55 livres). Au niveau des collèges, ont été primés Mohamed Elhadi Elamdouni de Fès (87 livres) et Douaa Chtiba de la même ville (25 livres).

Dans la catégorie « lycée », ce sont Hafsa Raboun d’Agadir (47 livres) et Meriem Maazaz de Fès (44 livres) qui ont remporté le prix, alors qu’au niveau universitaire ce sont Aicha Semlali d’Oujda (44 livres) et Mounir Nadi de Mohammedia (22 livres) qui ont été primés.

Le Prix des clubs de lecture a été attribué à l’école Chahid Abdellah Chefchaouni de Fès, au collège Ibn Hazm de Casablanca et aux lycées Abou Bakr Sediq de Rabat et Moulay Idriss de Fès.

Quatre des 338 candidats issus des établissements pénitentiaires ont été sacrés lors de cette édition : deux détenus mineurs d’Oujda et Casablanca avec respectivement 9 et 7 livres et deux autres d’Inzegane (70 livres) et d’Oujda (50 livres).

S’exprimant à cette occasion, le ministre de la Culture et de la communication, Mohamed Laaraj, s’est félicité de cette initiative qui vise à encourager la lecture en milieu scolaire et à développer le goût et l’amour de la lecture chez les générations montantes, expliquant que cet aspect est au centre des préoccupations de son département qui considère la lecture comme un levier du développement culturel.

À cet égard, il a fait savoir que le ministère s’attèle à animer, élargir et renouveler le réseau de lecture public qui organise 4.000 activités par an, à travers 342 points de lecture et médiathèques disposant de plus d’un million et demi de documents.

Pour sa part, la présidente du Réseau de lecture au Maroc, Rachida Roky, a indiqué que ce prix est le fruit des efforts continus des superviseurs des clubs de lecture, des parents et des éducateurs, indiquant avoir reçu plus de 700 participations et en avoir retenus 80.

Le directeur des œuvres sociales de la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), Mohammed Ferkhi, a, quant à lui, souligné que la participation de la délégation témoigne de son ouverture sur les associations de la société civile, les institutions nationales et les secteurs gouvernementaux, rappelant que la DGAPR a mis en place une nouvelle stratégie qui s’appuie sur le prisme la culture pour la réhabilitation des prisonniers.

Le Prix national de lecture est organisé par le Réseau de lecture au Maroc dans le cadre de son programme « lecture pour tous » avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication.

MAP  19  Février 2018

SIEL: le CCME rend hommage à une dizaine de jeunes marocains résidant à l’étranger

Le Conseil de la Communauté marocaine à l’étranger (CCME) a organisé samedi soir à Casablanca, dans le cadre de la 24è édition du Salon International de l’Edition et du Livre (SIEL), un hommage à un groupe de jeunes marocains résidant à l’étranger qui se sont distingués sur la scène internationale.

Une dizaine de jeunes marocains ont ainsi été mis à l’honneur en reconnaissance de leur travail et de leur engagement dans divers domaines.

Un hommage spécial a été dédié à l’animateur radio Feu Noureddine Karam pour son amour pour le Maroc, son don, sa générosité, son humanité et sa contribution exceptionnelle dans le maintien des liens de fraternité entre le Royaume et les pays de l’immigration.

S’exprimant à cette occasion, le secrétaire général du CCME, Abdellah Boussouf, a indiqué qu’il s’agit d’un hommage aux Marocains du monde et à travers eux à tous les jeunes marocains où qu’ils soient, invitant les générations montantes à adhérer à l’ensemble des chantiers en cours dans le Royaume et à défendre les principales causes du pays.

Pour sa part, le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laaraj, a salué le rôle du CCME dans l’accompagnement des jeunes marocains du monde, se disant fier de leurs compétences et des efforts qu’ils déploient dans les différents domaines.

Cet hommage a lieu en marge d’un événement majeur dans l’agenda culturel du Royaume (SIELl) où le CCME a brillé par sa participation active, a-t-il dit, notant que le ministère entend sceller un partenariat stratégique avec le Conseil au vu du rôle prépondérant de la culture dans la mise en lumière des compétences marocaines à l’étranger.

Ont pris part à cette cérémonie notamment le ministre de la Justice, Mohamed Aujjar et l’ambassadeur de Côte d’Ivoire au Royaume, Idrissa Traoré.

SIEL: L’ouvrage « Droit administratif marocain », un monument de la discipline

L’ouvrage « Droit administratif marocain » de Michel Rousset est une œuvre exhaustive qui représente un monument de la discipline, ont indiqué, samedi à Casablanca, les participants à la séance dédiée à la présentation de la 7è édition de l’ouvrage dans le cadre de la 24è édition du Salon International de l’Edition et du Livre (SIEL).

Intervenant à cette occasion, M. Rousset a indiqué que cette nouvelle édition a été mise à jour à la lumière de l’évolution du droit administratif, expliquant, dans ce sens, que l’ouvrage traite de nouvelles techniques comme celles de l’arbitrage et de la médiation, ou encore de l’arrivée des nouvelles technologies dans l’administration marocaine.

Il a relevé que la parution évolue également au niveau de la forme puisque cette version est composée de 900 pages, soit près du double de la première édition parue en 1970, précisant que cela est dû au fait que livre s’attelle à suivre le cheminement chronologique de l’évolution des institutions administratives du pays.

Présenté comme « le père du droit constitutionnel marocain », l’auteur a tenu à saluer son nouvel éditeur, la Revue marocaine d’administration locale et de développement (REMALD), estimant qu’en 25 ans d’existence, cette revue a contribué à l’activité créatrice des professeurs-chercheurs et des doctorants.

Le professeur Hassan Ouazzani Chahdi a, pour sa part, estimé que ce livre, « fruit d’un travail acharné et continu », arrive à point nommé en vue d’accompagner les réformes menées par le Royaume, précisant que cet opus riche en enseignements « sera bénéfique à la fois aux étudiants et aux praticiens ».

De son côté, le professeur Hassan Harsi a fait savoir qu’il s’agit de l’ouvrage « le plus complet et le plus dense » du droit administratif marocain, louant la contribution du professeur Amine Benabdallah à cette mise à jour.

Au terme de cette séance, le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laaraj, a rendu hommage à Michel Rousset en reconnaissance de sa contribution à l’enrichissement de la bibliothèque nationale.

La 24è édition du SIEL, qui se poursuit jusqu’au 18 février à la Foire Internationale de Casablanca, est placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI.

Cet événement est organisé par le ministère de la Culture et de la Communication, en collaboration avec l’Agence marocaine pour le développement des investissements et des exportations.

MAP  19  Février 2018

Ministre de la Culture et de la Communication: SIEL de Casablanca un évènement culturel international phare

Le Salon International de l’Edition et du Livre (SIEL), dont la 24ème édition a été ouverte jeudi 08 février 2018 sous la présidence de SAR le Prince héritier Moulay El Hassan, est un événement culturel international phare, a souligné le ministre de la Culture et de la Communication, M. Mohamed El Aaraj.

C’est l’une des plus importantes foires internationales du livre, eu égard au fonds documentaire exposé (plus de 125.000 titres, dont 700 nouveaux), aux sujets discutés et au nombre des pays participants, a indiqué M. El Aaraj dans une déclaration à la presse en marge de la cérémonie d’ouverture du SIEL.

Ce Salon est également un espace de discussion « libre » de plusieurs thématiques ayant trait au domaine culturel, a poursuivi le ministre.

Au sujet de la participation de la République Arabe d’Égypte, invité d’honneur de cette édition, M. El Aaraj a fait observer que ce pays frère, dont la civilisation est profondément ancrée dans l’histoire, a accumulé un riche patrimoine culturel, notamment en matière de littérature, de pensée et de droit.

Organisée par le ministère de la Culture et de la Communication en collaboration avec l’Agence Marocaine pour le Développement des Investissements et des Exportations – Office des Foires, la 24ème édition du SIEL connait la participation de 709 exposants, répartis entre 305 exposants directs et 404 indirects, venus du Maroc et de plusieurs pays arabes, africains, européens et américains.

24ème édition du SIEL de Casablanca : point de presse du ministre de la Culture et de la Communication

Plus de 700 exposants participent à la 24ème édition du Salon International de l’Edition et du Livre de Casablanca (SIEL), prévu du 8 au 18 février prochain, a affirmé, vendredi 02 février 2018 à Casablanca, le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laaraj.

Lors d’un point de presse dédié à la présentation des grandes lignes de cette édition, tenue sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, M. Laaraj a souligné que quelque 350 écrivains, poètes et chercheurs venant des différents sont attendus à cet événement, annonçant « une forte participation » de l’Egypte, invité d’honneur.

Le choix de l’Egypte vient consacrer « les liens forts et renouvelés entre les deux pays frères », a-t-il soutenu, ajoutant que cet hommage culturel constitue une occasion propice pour les visiteurs du SIEL d’approcher la culture égyptienne et échanger avec les chercheurs et écrivains de ce pays.

M. Laaraj a réitéré la détermination du ministère de préserver la place de choix qu’occupe le SIEL, non seulement en tant qu’événement culturel annuel, mais surtout en tant que facteur fondamental pour renforcer l’indice de la lecture chez le grand public.

Le ministre a, dans ce sens, invité tous les acteurs à sensibiliser aux bienfaits de la lecture de manière régulière et et à l’importance du livre dans le développement culturel.

Pour sa part, l’ambassadeur de l’Egypte au Maroc, Achraf Ibrahim, a assuré que la participation de son pays à ce grand événement traduit la solidité des relations qui existent entre les deux pays et la volonté de faire découvrir la culture égyptienne au lecteur marocain, mettant l’accent sur la mise en place d’un programme culturel varié encadré notamment par des écrivains et des poètes de renoms.

Il a rappelé que l’année 2017 a été caractérisée par l’hommage rendu en Egypte à des personnalités marocaines de divers horizons, outre la projection de films marocains, soulignant la nécessite de renforcer davantage les liens bilatéraux et de s’ouvrir sur les cultures des deux pays.

Outre le programme portant sur la culture égyptienne, la la 24ème édition du SIEL sera marquée par des conférence thématiques dédiées au « cinéma et la littérature », « la littérature et la photographie », « la littérature et les séries télévisées ».

Parmi les moments forts de ce salon, figure la nuit de l’Argana qui sera consacré au poète touareg Mohamadine Khawad (Niger) et l’attribution du prix Ibn Battouta.

L’espace enfant accueillera tout au long de ce salon des enfants et élèves dans le cadre d’un programme diversifié spécialement conçu pour cette catégorie d’age.

MAP 02 Février 2018

8 février 2018 327 Vues