Les perspectives de l’unité africaine promettent de bonnes nouvelles, en raison de la prise de conscience croissante quant à la nécessité d’oeuvrer au renforcement du développement durable comme seule issue pour réussir l’intégration africaine, a affirmé, vendredi 29/06/2018 soir à Assilah, le ministre de la Culture et de la communication, Mohamed El Aaraj. 

S’exprimant lors de la cérémonie d’ouverture de la 40-ème édition du Moussem culturel international d’Assilah, M. El Aaraj a précisé que SM le Roi Mohammed VI ne cesse d’affirmer ce constat, que ce soit dans Ses discours à dimension africaine qu’à travers Son adhésion à la dynamique de lancement de projets et de partenariats ayant des perspectives de développement et de l’unité à l’échelle continentale.

« Le continent africain a connu, pendant de longues périodes, des perturbations qui étaient régies par des circonstances objectives plutôt que subjectives », a fait savoir le ministre, notant que « nous assistons aujourd’hui à une nouvelle prise de conscience qui consiste à tirer profit des expériences africaines échouées et de celles internationales réussies, dont les efforts de l’unité et de coopération se focalisent sur les secteurs prometteurs et porteurs.

Sur un autre volet, M. El Aaraj a appelé à se pencher sur la culture, en capitalisant sur la diversité et la richesse culturelle et civilisationnelle du continent africain, qui regorge un legs culturel et artistique devant servir à la promotion de l’investissement dans des industries culturelles et créatives.

Et de conclure que les vifs et riches débats engagés lors des différentes éditions du Moussem d’Assilah, ainsi que son actif intellectuel important, viennent confirmer la profondeur du noble message humanitaire qui a fait d’Assilah un pont reliant l’Est à l’Ouest, pour une meilleure compréhension et un dialogue optimal entre les cultures du monde.

Placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette édition, dont l’Afrique est l’invité d’honneur, propose divers événements culturels et artistiques, notamment des séminaires, des ateliers, des spectacles de musique, des défilés de mode, ainsi que des expositions.

Au programme de cette grand messe figure l’organisation d’un colloque sur « l’intégration en Afrique: consensus et dysfonctionnements » et d’un congrès international sur « la sauvegarde et transmission des musiques dans le monde de l’Islam », en collaboration avec la Maison des cultures du monde, ainsi que d’autres colloques sous les thèmes « Post mondialisation: quelles perspectives? », « La citoyenneté dans la Charte nationale », « L’impasse de la situation arabe actuelle: possibilités et perspectives », et « Pensée religieuse incubateur du terrorisme: contexte et moyens de lutte », et ce dans le cadre de la 33ème session de l’université d’été Al-Mouatamid Ibn Abbad.