La cérémonie de passation des pouvoirs entre M. Mohamed Laaraj, que SM le Roi Mohammed VI a nommé ministre de la Culture et de la Communication et son prédécesseur, Mme Bassima El Hakkaoui, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement par intérim, s’est déroulée jeudi 06/04/2017 à Rabat.

Intervenant à cette occasion, Mme El Hakkaoui a félicité M. Laaraj pour la confiance placée en lui par SM le Roi Mohammed VI, soulignant que le secteur de la communication revêt une grande importance qui s’est traduite par la nomination à sa tête d’une personnalité connue pour son parcours dans le domaine législatif et juridique et sa relation avec le secteur.

Les actions menées dans les différents secteurs relevant de ce ministère, dont l’audio-visuel et le cinéma, ainsi que les établissements chargés de la formation et des droits d’auteur bénéficient d’un intérêt particulier et de valorisation, a assuré Mme El Hakkaoui, lors de cette cérémonie marquée par la présence du Secrétaire Général du ministère de la communication , Mesdames et Messieurs les directeurs centraux et directeurs des établissements publics relevant du ministère de la communication, ainsi que les chefs de divisions de l’administration centrale.

Elle a également insisté sur le rôle important du secteur de la Communication dans la défense des causes majeures du Maroc, dont la question du Sahara, en plus de la promotion du rayonnement de l’image du Royaume. Mme El Hakkaoui a, à cet égard, souligné que M. Laaraj est l’homme le mieux placé pour assumer ces missions, aux côtés du personnel du secteur, qui a accumulé une grande expérience en la matière.

Elle a, dans ce sens, passé en revue les mécanismes dont dispose le secteur de la communication et de l’information en vue d’assurer l’interaction avec le grand public, saluant le rôle du personnel du secteur qui œuvre pour garantir la continuité du service public, ainsi que les compétences au sein du ministère et les institutions importantes agissant dans ce domaine qui reflètent l’image du Maroc d’aujourd’hui.

De son côté, M. Laaraj s’est dit fier de la confiance placée en lui par SM le Roi Mohammed VI, à travers sa nomination à la tête de ce secteur stratégique et jouissant d’une place distinguée, dans un contexte marqué notamment par la mise en œuvre des dispositions de la Constitution de 2011 qui est porteuse de droits et acquis multiples, émettant le souhait d’être à la hauteur de la confiance royale et de réussir dans sa nouvelle mission.

Il a, dans ce sens, souligné que ce secteur revêt une dimension stratégique compte tenu de l’image qu’il reflète sur le développement de la société, faisant part de la volonté de contribuer à véhiculer la véritable image de la société marocaine et du Royaume, résolument tourné vers le développement.

M. Laaraj a également appelé à poursuivre les efforts, aux côtés des différents acteurs du secteur, en vue de poursuivre les réformes engagées, mettant l’accent sur l’importance de l’approche participative en la matière. Il a tenu à cette occasion à saluer les efforts consentis par ses prédécesseurs afin de consolider la place du secteur.

Titulaire d’un doctorat d’Etat en Droit public, M. Laaraj est professeur universitaire. Il a été élu, à trois reprises, député de la province d’Al Hoceima. Il est également membre de la Commission de la justice et de la législation depuis 2007 et de l’Union parlementaire arabe depuis 2011.

MAP  07 Avril 2017 (Mincom)

Ce article est également disponible en ar.