Covid-19: M.El Otmani met en garde contre la diffusion d’informations « fausses, inexactes et erronées »

Le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, a mis en garde, jeudi, contre la diffusion d’informations « fausses, inexactes et erronées » concernant la propagation du Covid-19, soulignant que jusqu’à présent « aucun cas de ce virus n’a été enregistré au Royaume » comme indiqué par les communiqués successifs du ministère de la Santé.
Intervenant à l’ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil du gouvernement, M. El Otmani a déclaré que les informations inexactes (concernant la propagation du coronavirus dans le Royaume) sèment la panique et portent préjudice aux citoyens et à leurs intérêts, ainsi qu’à la continuité de leur travail et du service public », ajoutant que leur dissémination est « totalement inadmissible » Les informations doivent être vérifiées auprès des autorités compétentes, a-t-il indiqué, ajoutant que le Royaume dispose d’un « système national de surveillance et de contrôle et le ministère de la Santé demeure le seul interlocuteur autorisé à fournir des informations relatives à ce nouveau virus, en expansion dans le monde » étant donné que ce département dispose de « comités et de cellules spécialisés de suivi et de prise des dispositions nécessaires ».

Il existe un comité spécial supérieur de suivi et d’observation qui suit de près l’évolution de la situation et regroupe divers intervenants, tant civils que militaires », a fait savoir le chef de gouvernement, ajoutant qu’une commission technique, composée d’experts et de chercheurs de haut niveau en physiologie, suit tout ce qui concerne le côté médical et technique, ainsi que l’évolution du virus aux niveaux international et régional ».

Selon M .El Otmani, « les mécanismes de suivi adoptés se sont avérés efficients et efficaces et évoluent constamment conformément aux normes internationales ». A cet égard, il a fait état d’un bon suivi et surveillance de la situation, soulignant toutefois la nécessité de prendre les précautions nécessaires « sans exagération ou sentiment de panique face à toute sorte de nouvelle ». A cet égard, le chef du gouvernement a incité les citoyens à agir « ‘d’une manière positive étant donné que les autorités compétentes traitent les cas suspects rapidement et font le nécessaire pour les isoler et effectuer les analyses requises », précisant que tous les cas suspects d’infection ont été testés négatifs.

Depuis le découverte du virus en Chine et « sur Instructions de SM le Roi, toutes les précautions nécessaires ont été prises, conformément aux normes internationales et en coordination avec les experts de l’Organisation Mondiale de la Santé, dans les aéroports et au niveau des points d’entrée terrestres et maritimes pour que cette maladie ne s’infiltre pas dans notre pays », a-t-il indiqué.

Et d’ajouter qu’à travers son portail et ses réseaux sociaux, le ministère de la Santé fournit en permanence des actualités liées à l’évolution du virus, des outils de prévention nécessaires et des conseils, comme se laver régulièrement et fréquemment les mains, se couvrir la bouche et le nez en cas de toux ou d’éternuements, éviter les contacts étroits avec les personnes présentant des symptômes respiratoires et contacter les autorités médicales en cas de suspicion.

Afin d’assurer une communication continue avec les citoyens concernant le virus, M.El Otmania évoqué le lancement d’une ligne de communication économique, la ligne verte « Allô Yakada », pour recevoir leurs appels, répondre aux questions ou vérifier certains cas ou pour toute autre information.

M.El Otmani n’a pas manqué de saluer les services de santé et de sécurité chargés du suivi, ainsi que le retour réussi des Marocains de Wuhan à la suite d’Instruction directes de SM le Roi.

Ces Marocains avaient passé la période d’observation médicale dans deux centres de santé en prenant toutes les précautions nécessaires, a-t-il indiqué, notant que ce processus « s’est déroulé en toute sécurité » et avec « succès » puisque les personnes concernées sont rentrées auprès de leurs familles car elles n’étaient pas infectées par le coronavirus.

M. El Otmani a en outre exprimé ses remerciements à SM le Roi et aux cadres sanitaires, médicaux et de sécurité, saluant la coopération des rapatriés, de leurs familles et des partenaires qui ont contribué au succès de ce processus.

 M. Akhannouch présente les axes de la nouvelle stratégie de développement agricole

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi sous la présidence du Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, a suivi un exposé présenté par le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural, et des Eaux et des Forêts, Aziz Akhannouch et consacré aux principaux axes de la nouvelle stratégie de développement agricole « Génération Green 2020-2030 », présentée devant SM le Roi Mohammed VI.

A cette occasion, M. Akhannouch a souligné que cette nouvelle vision du secteur agricole du Royaume repose sur deux piliers principaux, le premier concerne la valorisation de l’élément humain conformément aux Instructions royales visant à créer les conditions pour l’émergence d’une nouvelle génération de la classe moyenne agricole, tandis que le second consiste à poursuivre la dynamique du développement agricole à travers la stimulation du développement humain et social, a indiqué le ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, porte-parole du gouvernement, El Hassan Abyaba, dans un communiqué lu à l’issue du Conseil.

Cette vision aspire, selon le ministre de l’agriculture, à permettre à 350.000 et 400.000 familles d’intégrer la classe moyenne agricole à l’horizon 2030 et à créer une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs, en mobilisant et valorisant un million d’hectares, dans la perspective de pourvoir des possibilités d’emploi à 350.000 jeunes et former 150.000 autres aux services agricoles et semi-agricoles.

Il a également annoncé que l’étape à venir consiste en la tenue de réunions centrales et régionales, avec la participation des différents acteurs des chambres agricoles et des professionnels, afin d’adopter les mesures nécessaires pour mettre en oeuvre cette stratégie, en tenant compte des capacités et des spécificités de chaque région du Royaume.

SM le Roi Mohammed VI avait présidé jeudi 13 février à Chtouka Ait Baha, la cérémonie de lancement de la nouvelle stratégie agricole pour le développement du secteur agricole « Génération green 2020-2030 », ainsi que la stratégie liée au développement du secteur eau et forêt « Forêts du Maroc ».

Le Conseil de gouvernement adopte un projet de loi relatif au code de commerce et aux dispositions des délais de paiement

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat sous la présidence du Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, a adopté le projet de loi 20.03 modifiant et complétant la loi 15.49, modifiant et complétant la loi 95.15 formant code de commerce et édictant des dispositions relatives aux délais de paiement.

Présenté par le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie verte et numérique, le texte stipule deux possibilités pour dépasser le délai légal de paiement, a indiqué le ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, porte-parole du gouvernement, M. El-Hassan Abyaba, dans un communiqué lu lors d’un point de presse à l’issue du Conseil.

Ce projet vise à modifier et à compléter les articles 3 et 4 de la loi 15.49 et ce pour donner aux organisations professionnelles concernées un nouveau délai de trois ans (2020-2023) afin de permettre à ces organisations de conclure des accords exceptionnels, en tenant compte du principe de l’application progressive et des spécificités qui caractérisent certains secteurs économiques, et l’application de l’exception concernant les délais de 60 et 90 jours tenant compte de la spécificité et/ou saisonnalité de certains secteurs, pas seulement pour les secteurs qui combinent la spécificité et saisonnalité en même temps, a ajouté le ministre.

Le Conseil du gouvernement adopte un projet de décret complétant le décret portant statut général des établissements de formation professionnelle

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat sous la présidence du Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, a adopté le projet de décret n° 2.19.998 complétant le décret n° 2.86.325 du 09 janvier 1987 portant statut général des établissements de formation professionnelle.

Ce projet de décret vise à accompagner les projets soutenus par le Fonds « Charaka » créé dans le cadre du Compact II conclu entre le Gouvernement du Royaume du Maroc et le Gouvernement des Etats-Unis, représenté par la Millenium Challenge Corporation (MCC), a indiqué le ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, Porte-parole du gouvernement, El Hassan Abyaba, lors d’un point de presse à l’issue du Conseil.

Ce texte vise à adapter les dispositions du décret n° 2.86.325 précité pour tenir compte des spécificités de gestion de certains établissements de formation professionnelle selon un modèle de gouvernance basé sur le partenariat entre les secteurs public et privé, a relevé le ministre, notant que ce projet de décret a été présenté par le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Il s’agit également de promouvoir un modèle de formation professionnelle basé sur les besoins du marché du travail et de renforcer l’implication du secteur privé dans la gestion de la gouvernance du système de formation professionnelle à tous les niveaux (national, sectoriel, régional et local), a-t-il ajouté.

De même, le projet de décret porte sur l’inclusion d’une disposition qui servira de base légale du concours national organisé par l’autorité gouvernementale en charge de la formation professionnelle dont l’objectif est de développer la compétitivité entre les secteurs de formation et leurs établissements, tout en consacrant leur ouverture sur le milieu professionnel, précise-t-on.

Le projet de décret propose également de fixer les conditions et modalités d’organisation du concours, ainsi que les montants des prix attribués aux différents lauréats par décision conjointe de l’autorité gouvernementale en charge de la formation professionnelle et de l’autorité gouvernementale en charge des finances.

Le Conseil de gouvernement examine un projet de loi relatif à une convention de coopération Maroc-Turkménistan

Le projet de loi N° 11.20 portant approbation d’un accord de coopération commerciale, économique, technique, scientifique et culturelle entre le gouvernement du Royaume du Maroc et le gouvernement du Turkménistan, a été présenté lors du Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat sous la présidence du Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani.

Cet accord, signé le 23 septembre 2019 à Achgabat entre le Maroc et le Turkménistan, et présenté par le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, vise à renforcer les relations de coopération bilatérales entre les deux pays dans les domaines commercial, économique, scientifique, technique et culturel sur une base permanente et mutuellement avantageuse, a indiqué le ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, porte-parole du gouvernement, M.El Hassan Abyaba, dans un communiqué lu à l’issue de la réunion du Conseil.

En vertu des dispositions du présent accord, a-t-il ajouté, les parties œuvreront à la création d’un comité mixte chargé de coordonner les activités des ministères, des administrations et organisations des parties contractantes afin d’établir et de suivre la mise en œuvre de projets de conventions de coopération bilatérale dans les domaines précités.

Le Conseil de gouvernement approuve des nominations à des fonctions supérieures

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat sous la présidence du Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, a approuvé des propositions de nomination à des fonctions supérieures, conformément aux dispositions de l’article 92 de la Constitution.

Ainsi, Au niveau du ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (département de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique), le Conseil a approuvé la nomination de Mme Fatima Arib au poste de Directrice de l’Ecole Nationale de Commerce et de Gestion relevant de l’Université Cadi Ayyad de Marrakech, a indiqué le ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, porte-parole du gouvernement, M. El-Hassan Abyaba, dans un communiqué lu lors d’un point de presse à l’issue du Conseil.

Au niveau du Haut Commissariat au Plan, le Conseil a approuvé la nomination de M. Rachid Zamane au poste de Directeur des systèmes d’information statistique, a poursuivi le ministre.

MAP: 27/02/2020

Ce article est également disponible en ar.