Une convention de partenariat a été signée, vendredi 12 mars à Rabat, entre l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) et le Centre Cinématographique Marocain (CCM), avec pour objectif de promouvoir la destination marocaine auprès des producteurs cinématographiques et audiovisuels internationaux.

Cette convention, conclue, d’une part, entre le ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, M. Othman El Ferdaous et le Directeur du CCM,M. Mohamed Sarim El Haq Fassi Fihri, et d’autre  part la ministre du Tourisme, de l’Artisanat du Transport Aérien, et de l’Economie Sociale, Mme Nadia Fettah Alaoui et le DG de l’ONMT, M. Adel El Fakir, a pour vocation de mettre en place les synergies nécessaires, entre le tourisme et la production cinématographique.

L’objectif étant de développer de nouvelles stratégies marketing et de dynamiser l’attractivité de la destination pour accueillir davantage de productions étrangères au Maroc.

Intervenant lors de la cérémonie de signature de cette convention, M. El Ferdaous, a indiqué que cette convention concrétise l’intersection de deux grandes industries en l’occurrence le tourisme et la production cinématographique, mettant en relief l’importance de promouvoir la destination Maroc auprès des producteurs cinématographiques internationaux.

Et de noter que ce nouveau cadre est de nature à permettre au secteur de la production cinématographique de renouer avec la croissance et retrouver sa vitesse de croisière.

Pour sa part, Mme Fettah Alaoui a souligné que ce partenariat permettra de développer davantage la dynamique et les synergies d’actions entre l’ONMT et le CCM, le tout avec l’appui des deux ministères.

Ce nouveau cadre de coopération est de nature à promouvoir l’expertise humaine et le savoir faire de tout l’écosystème lié à la production cinématographique étrangère, afin de dynamiser l’attractivité de la destination marocaine à l’international et accueillir davantage de productions étrangères au Maroc, a ajouté la ministre.

Quant à M. El Fakir, il a souligné qu’en vertu de cette convention, les différentes parties mettront en commun leurs expertises et actions en partant à la conquête de nouveaux marchés internationaux. « L’idée c’est d’aller encore plus loin » et développer un ensemble d’outils en commun pour permettre à l’industrie cinématographique marocaine de jouer pleinement son rôle de levier économique.

Le Maroc occupe depuis plusieurs années une place de choix dans le marché de production cinématographique internationale, a-t-il fait remarquer, mettant en avant le célèbre centre d’expertise et d’excellence mondial qui est Ouarzazate.

Ce partenariat « doublement intéressant », constitue un moyen fort à même de positionner le Maroc comme destination mondiale incontournable capable d’attirer davantage de productions cinématographiques étrangères, en particulier, a ajouté M. El Fakir.

De son côté M. Fassi Fihri a fait état d’un total de près de 800 MDH d’investissements de tournages étrangers au Maroc en 2019 pour environ 600 autorisations de tournages qui ont été livrées, notant qu’il s’agit « d’investissement importants » qui créent des postes d’emploi locaux et qui participent directement au développement de l’industrie touristique locale.

Cette convention de partenariat contribuera à promouvoir davantage l’image du Maroc auprès des producteurs de films à l’international, a-t-il ajouté.

Ce partenariat prévoit également la mise en place d’une plateforme digitale mettant en avant les atouts du Maroc, comme destination pour la production cinématographique et audiovisuelle, et permettant d’informer, renseigner et orienter les entreprises cibles avec les informations nécessaires pour introduire leurs demandes.

Le Maroc accueille le tournage de films étrangers depuis 1919 et ces films contribuent fortement à promouvoir auprès de leur audience la destination Maroc. Les productions cinématographiques étrangères jouent un rôle indéniable dans la promotion de la destination Maroc à l’international et contribuent à l’activité locale notamment dans les secteurs du cinéma, de l’hôtellerie, de la restauration, de la location de voitures, de l’artisanat et de l’aérien.

Annuellement, le Centre Cinématographique Marocain soutient les productions étrangères au travers d’incitations financières avec une enveloppe qui atteint 100 millions de DH.

Ce article est également disponible en ar.