09:40:32

mardi 18 mai 2021

7c1ad3d7 twit yt_flat

Revue de presse quotidienne

 Les principaux titres développés par la presse nationale Lundi 17  Mai 2021

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Maroc: Déficit budgétaire de 22,5 MMDH à fin avril 2021. La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 22,5 milliards de dirhams (MMDH) au titre des quatre premiers mois de cette année, contre un déficit de 3,4 MMDH à fin avril 2020, selon la Trésorerie Générale du Royaume (TGR). Ce déficit tient compte tenu d’un solde positif de 12,8 MMDH dégagé par les comptes spéciaux du Trésor (CST) et les services de l’Etat gérés de manière autonome (SEGMA), indique la TGR dans son bulletin mensuel des statistiques des finances publiques (BMSFP) du mois d’avril. Ce bulletin fait également état d’une baisse des recettes ordinaires brutes de 12,3% à 81 MMDH et d’une hausse des dépenses ordinaires émises de 5,4% à 91,8 MMDH, dégageant ainsi un solde ordinaire négatif de 10,9 MMDH.

Bayane Al Yaoum :

• Réseaux sociaux: 84% des marocains utilisent WhatsApp en 2021. Le système de messagerie WhatsApp est utilisé par 84% des Marocains en 2021 et 79% d’entre eux l’utilisent d’une manière quotidienne, révèle le baromètre des réseaux sociaux du Groupe Sunergia. « Dans le milieu urbain, ce taux monte même à plus de 90% », indique le groupe dans sa cartographie des réseaux sociaux au Maroc en 2021, faisant savoir que WhatsApp se retrouve dans toutes les couches de la population et dans toutes les régions du Royaume. Seuls quelques réfractaires, possiblement des personnes sans smartphone, ne l’utilisent pas, fait observer la même source, expliquant qu’il s’agit essentiellement de Marocains âgés de plus de 45 ans aux revenus très faibles qui travaillent dans les secteurs de l’agriculture et de la pêche.

Rissalat Al Oumma :

• L’amendement de l’accord de libre-échange (ALE) entre le Maroc et la Turquie est entré en vigueur depuis jeudi dernier. Cet amendement a été scellé par un avenant à l’accord de 2004 signé par le Maroc et la Turquie en août 2020. Cet amendement prévoit l’application d’un droit de douane équivalent à 90% du droit commun. Ces nouveaux droits de douane restent valables pour une période de 5 ans, renouvelable une seule fois pour la même période.

Assahraa Al Maghribiya :

• Le Maroc toujours fidèle à son engagement d’établir un État palestinien indépendant avec Al-Qods Est pour capitale. Le Secrétaire général de l’Instance Islamo-Chrétienne de soutien à Al-Qods et aux Lieux Saints, Hanna Issa, a affirmé que le Maroc, sous la sage conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, est resté toujours fidèle à son engagement pour parvenir à une solution juste et globale de la question palestinienne, basée sur la solution à deux États, vivant côte à côte dans la paix et la sécurité, à travers la création d’un État palestinien indépendant aux frontières du 4 juin 1967, avec Al-Qods-Est pour capitale. Dans une déclaration à la MAP, Hanna Issa a affirmé que les positions du Maroc sont très appréciées des Palestiniens, soulignant que le Royaume place la question palestinienne à la tête de ses priorités. Il a exprimé sa gratitude et sa reconnaissance pour le geste royal visant l’envoi d’une aide humanitaire d’urgence au profit de la population palestinienne en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, ajoutant que cette « noble initiative humanitaire » fait partie du soutien constant que le Royaume du Maroc ne cesse de manifester à l’égard de la cause juste palestinienne.

Al Alam :

• Un groupe d’eurodéputés a lancé une procédure formelle d’examen et d’intervention contre les pratiques illégales d’usurpation de titres, de qualités, de logos et de l’identité visuelle du Parlement européen, menées par le polisario et l’Algérie dans le cadre de leur lobbying toxique destiné à tromper l’opinion publique européenne et à faire croire à un quelconque soutien de la part de l’UE aux thèses séparatistes. Après la saisine de la présidence du Parlement européen par l’eurodéputée belge Frédérique Ries, suite à la publication par l’appareil de propagande du polisario et de l’Algérie d’une annonce d’un webinaire sur les réseaux sociaux estampillée d’un faux logo du Parlement européen, c’est tout un groupe d’europarlementaires qui s’est insurgé contre ces pratiques illégales. Ces eurodéputés, appartenant à différents groupes politiques, ont adressé une lettre solennelle au Président de l’instance parlementaire européenne David Sassoli afin de mettre un terme à ces manœuvres visant à instrumentaliser le logo du Parlement européen à des fins de propagande séparatistes.

Al Yaoum Al Maghribi :

• Jordanie: Arrivée du deuxième lot de l’aide humanitaire d’urgence au profit des Palestiniens sur Très Hautes Instructions Royales. Le deuxième lot de l’aide humanitaire d’urgence, envoyée par le Maroc sur Très Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, à la population palestinienne en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, est arrivé dimanche à l’aéroport d’Amman, à bord d’un avion des Forces Armées Royales (FAR). La réception de l’aide humanitaire, constituée de produits alimentaires de première nécessité, de médicaments de soins d’urgence et de couvertures, s’est déroulée en présence de l’ambassadeur du Maroc en Jordanie, Khalid Naciri, du représentant de Jordan Hashemite Charity Organization (JHCO), ainsi que du représentant de l’ambassade de Palestine en Jordanie. Un avion des FAR acheminant le premier lot de cette aide avait atterri plus tôt dans la journée au même aéroport, alors que deux autres devront décoller de Kénitra en direction du Caire.

Al Massae :

• ADII: 242 MDH de marchandises de contrebande confisquées en 2020. Les services douaniers à travers le Royaume ont saisi en 2020 diverses marchandises dont la valeur est estimée à 242 millions de dirhams (MDH) (hors stupéfiants et moyens de transport), contre 585 MDH en 2019, selon l’Administration des Douanes et Impôts Indirects (ADII). Cette baisse est due, d’une part aux effets de la pandémie, et d’autre part au renforcement des contrôles au niveau des dépôts de stockage des marchandises de contrebande, explique l’ADII dans son rapport 2020. Par ailleurs, les 24 interventions de la Brigade Nationale des Douanes (BND), opérées sur les axes routiers et dans des dépôts, ont quant à elles été soldées par la saisie de marchandises d’une valeur de 70,1 MDH, relève le rapport.

Al Bayane :

• Covid-19: Un assouplissement progressif des mesures barrières est désormais possible. L’assouplissement progressif et contrôlé des mesures restrictives est désormais possible grâce à l’amélioration de la situation épidémiologique et à l’avancement de la campagne nationale de vaccination anti-Covid-19, a estimé le médecin et chercheur en politique et systèmes de santé, Tayeb Hamdi. Dans une analyse de la situation épidémiologique du Royaume, Hamdi a indiqué que le Maroc est apte à entamer après Aid El Fitr, un allégement progressif, contrôlé et contrôlable des mesures territoriales restrictives, afin de permettre un retour à une vie sociale, économique et commerciale plus souple, dans le plein respect des mesures préventives individuelles et collectives et dans attente de l’immunité collective. L’expert énumère cinq facteurs qui dictent la prise de telle décision, à savoir la situation actuelle, les risques potentiels, la résilience du système de santé, le comportement des citoyens ou encore la capacité du pays à affronter le risque d’une situation épidémiologique incontrôlable et de ses conséquences.

• Kénitra: interpellation de trois individus pour possession et trafic de drogues et de psychotropes. Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Kénitra ont interpellé, samedi soir, sur la base d’informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire, trois individus âgés entre 26 et 31 ans, pour leur implication présumée dans une affaire de possession et trafic de drogues et de psychotropes. Les suspects ont été appréhendés au niveau de l’autoroute reliant Tanger à Kénitra, juste après leur arrivée à bord d’une voiture légère en provenance d’une ville du nord du Royaume, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, ajoutant que les perquisitions effectuées ont permis de saisir en leur possession 1435 comprimés de drogues, dont 900 psychotropes de type « Ecstasy » et 535 « Nordaz ».

Libération :

• Avec des infrastructures efficaces et modernes, le Maroc renforce sa vocation de véritable hub commercial. En pariant sur la mise en place d’infrastructures efficaces et modernes, le Maroc renforce sa vocation de véritable hub commercial pour toute la région et de « porte d’entrée vers l’Afrique » pour les marchandises, les véhicules et les personnes, souligne le portail d’information italien Insideover. « Parier sur le renforcement des infrastructures, c’est aussi agir comme un véritable hub commercial pour toute une région. Un bon exemple en est la stratégie du Maroc dans ce domaine », fait observer le média italien. Insideover rappelle dans ce sens que, depuis des années déjà, le Royaume s’est concentré sur la construction de nouvelles autoroutes, de nouvelles voies ferrées et de nouveaux ports. Et aujourd’hui, il s’érige en une véritable « porte d’entrée vers l’Afrique » pour les marchandises, les véhicules et les personnes.

• La SNEP améliore son chiffre d’affaires au premier trimestre 2021. Le chiffre d’affaires de la Société nationale d’électrolyse et de pétrochimie (SNEP) s’est établi à 262,7 millions de dirhams (MDH) au premier trimestre 2021, en hausse de 19,3% par rapport à la même période une année auparavant. L’endettement financier a atteint à cette date 223,6 MDH, contre 225,6 MDH à fin décembre 2020, indique le Groupe dans un communiqué sur ses indicateurs trimestriels. « Malgré les contraintes liées à la situation sanitaire actuelle, les investissements se poursuivent dans de bonnes conditions », relève la même source, faisant savoir que les dépenses y afférentes se sont chiffrées à 47,8 MDH.

Le Matin:

• Les Marocains manipulent de moins en moins d’argent liquide. L’engouement des Marocains pour les cartes de paiement s’amplifie. Que ce soit en ligne ou sur TPE, le changement du comportement d’achat est manifeste. À fin avril, les transactions par cartes marocaines ont atteint 12 milliards de DH, et 2,33 milliards de DH ont changé de mains sur la Toile. De même, les paiements « contactless » gagnent du terrain. Le développement du paiement sans contact est passé par là. En effet, les paiements « contactless » représentent 26,2% du nombre de transactions total et 12% des montants réglés par carte. Le «panier moyen» réglé sans contact atteint, de janvier à avril 2021, quelque 177 DH. C’est donc bien le développement de cette technologie, qui en simplifiant le geste de paiement, a permis de démocratiser encore plus le règlement par cartes.

• Un politologue espagnol porte plainte contre le dénommé Brahim Ghali. La justice espagnole a accepté une plainte déposée le 24 avril dernier auprès du juge d’instruction du tribunal de Malaga par le politologue espagnol, Pedro Ignacio Altamirano contre le dénommé Brahim Ghali. Altamirano accuse le chef des séparatistes d’être l’instigateur des menaces de mort adressées à son encontre par des milices du polisario à travers les réseaux sociaux, réclamant son arrestation immédiate. Le juge d’instruction du tribunal de Malaga considère dans son ordonnance que Altamirano est bel et bien victime de menaces de morts proférées à son encontre par les milices du polisario. Le magistrat a décidé d’envoyer cette affaire devant l’Audience nationale, la plus haute juridiction pénale espagnole.

L’Economiste :

• Casablanca : une fourrière pour animaux errants à Médiouna. Les élus de Casablanca viennent de valider une convention avec la SDL Casa-Baia relative à la création et l’équipement d’un refuge ou fourrière animale qui permettra de se débarrasser de 20.000 chiens et chats errants par an. C’ était lors de la dernière session ordinaire du Conseil de la ville qui s’est tenue jeudi 6 mai. En vertu de la convention liant la commune à Casa-Baia, la SDL devra assurer le suivi des études, la préparation des appels d’offres, l’équipement et la gestion du refuge. Le site choisi pour abriter ce refuge, qui s’étale sur une superficie de 10.000 m2, est celui de la décharge de Médiouna. L’aménagement du refuge nécessitera une enveloppe de 8 millions de DH, dont 2,6 millions financés par la DGCT.

• Contribution sociale de solidarité : une recette de 3,3 milliards de DH à fin avril. Mise en place par la loi de finances de 2021, la contribution sociale de solidarité sur les bénéfices et les revenus a rapporté à fin avril 3,3 milliards de DH. Cette recette est affectée au «Fonds d’appui à la protection sociale et à la cohésion sociale». A la même période de l’année dernière, la contribution sociale de solidarité sur les bénéfices, instituée par la loi de finances 2019 avait généré 2,1 milliards de DH imputés au budget général.

Aujourd’hui le Maroc :

• Corruption : La loi n°19-46 publiée dans le B.O. Une nouvelle étape vient d’être franchie dans la lutte contre la corruption. En effet, la loi n°19-46 relative à l’Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la corruption a été publiée par le Bulletin officiel représentant ainsi une étape phare dans le processus de parachèvement du dispositif constitutionnel. Elle adopte un concept élargi de corruption qui inclut les infractions telles que définies par la législation pénale et la législation spéciale, en plus des infractions administratives et financières, stipulées dans l’article 36 de la Constitution. La nouvelle loi élargit les prérogatives de l’Instance et son champ d’intervention, notamment en matière de politique préventive en lui conférant de nouvelles compétences liées à l’initiative, la coordination et la supervision.

• Un Technopark à Fès pour consolider l’attractivité économique de la région. Quelque 55 millions de DH seront mobilisés pour la création d’un Technopark à Fès, destiné à renforcer l’attractivité économique de la région à travers l’encouragement de la création des entreprises. Ce projet, qui sera construit sur une superficie de plus de 7.000 ha, a fait l’objet d’une convention de partenariat entre le conseil communal, le ministère de l’industrie, du commerce, des services et de l’économie verte, la wilaya et le conseil régional de Fès-Meknès et la société de gestion du Technopark, « Moroccan information Technopark company » (MITC). Cette nouvelle structure vise à mettre en place un incubateur régional pour les entreprises, promouvoir la créativité et l’échange d’expertises, accélérer le processus de développement socio-économique de la région, créer les conditions requises pour la réussite des startups et encourager les entreprises spécialisées dans les nouvelles technologies à s’installer à Fès.

Maroc le jour :

• Aides aux Palestiniens : le Maroc est attaché aux causes justes. Le geste humanitaire de SM le Roi Mohammed VI en faveur du peuple palestinien et l’intérêt que porte le Maroc à la cause palestinienne reflètent l’attachement fort et inébranlable du Royaume à ses principes constants face aux causes justes, a affirmé le vice-doyen de la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Tanger, Hamid Aboulas. SM le Roi Mohammed VI a exprimé, plus d’une fois, Son engagement à placer la cause palestinienne au même rang que la cause nationale, alors que le Maroc poursuit son engagement constructif en faveur de l’instauration d’une paix juste et durable dans la région du Moyen-Orient, a précisé Aboulas. L’intérêt qu’accorde le Maroc, Roi et peuple, à la cause palestinienne émane d’un sens humanitaire ancré, dont le Royaume a toujours fait preuve chaque fois que le peuple palestinien est victime d’injustice ou d’abus, a-t-il ajouté.

• Sao Tomé-et-Principe réitère son soutien à la marocanité du Sahara. La République de Sao Tomé-et-Principe a réitéré son soutien à la marocanité du Sahara ainsi qu’aux efforts consentis visant à trouver une solution durable à ce différend, dans le cadre de la souveraineté du Royaume et sous l’égide exclusive de l’Organisation des Nations Unies. Cette réaffirmation a été annoncée par la ministre santoméenne des Affaires étrangères, de la Coopération et des Communautés de la République Démocratique de Sao Tomé et Principe, Edite Ramos Da Costa Ten Jua, lors d’un entretien par visioconférence avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, Nasser Bourita. Sur cette base, la cheffe de la diplomatie santoméenne s’est engagée à œuvrer avec la partie marocaine pour le respect des normes et procédures au sein des organes de l’Union Africaine, tout en réaffirmant la pertinence de la décision 693 du Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine de juillet 2018, qui a consacré l’exclusivité de l’ONU en tant que cadre pour la recherche d’une solution au conflit régional autour du Sahara marocain, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains Résidant à l’étranger.

Map 17/05/2021

Ce article est également disponible en ar.